Julie Kieffer • résidence & expositions 2022/23

Fonderia Battaglia + Spazio Bidet + Polaris




Studio Ganek organise une résidence de recherche et de production pour l’artiste plasticienne Julie Kieffer à la Fonderia Battaglia à Milan.

Cette résidence d’un mois en novembre 2022 conduit à l’exposition Adréanaline de Julie Kieffer à Spazio Bidet (Milan) en mars 2023 et au Polaris (Corbas) lors de son exposition avec Lisa Duroux, commissariée par Leïla Couradin en janvier 2023.

Ce projet permetde faire découvrir le travail de l’artiste en Italie, où elle n’a jamais exposé, dans le but de développer sa carrière sur ce territoire. Le projet sera suivi par la commissaire d’exposition Magalie Meunier, qui, en plus d’un accompagnement artistique, mettra en place différents temps de rencontres avec l’artiste pour des publics diversifiés (professionnels et amateurs adultes et enfants, grâce, entres autres, à l’Institut Français Milano).



le calendrier


NOVEMBRE 2022

• Résidence à la Fonderia Artistica Battaglia
Lors de sa résidence à la Fonderia Artistica Battaglia (1 mois), Julie Kieffer continuera sa recherche en sculpture à partir des vêtements techniques de motocross. Elle utilisera pour la première fois le processus de la fonte de bronze.

• Programme de rencontres
Magalie Meunier, commissaire d’exposition, accompagnera la recherche de l’artiste et mettra en place différents temps de rencontres avec l’artiste pour des publics diversifiés (grâce à la mise en relation de l’Institut Français de Milan, Spazio Bidet et la Fonderia Battaglia).

JANVIER 2023
• Exposition De cadence et d'amour, Lisa Duroux et Julie Kieffer, Le Polaris de Corbas.

Cette exposition de Julie Kieffer et Lisa Duroux présentera (entre autres) les œuvres produites à la Fonderia Battaglia. Le commissariat de l’exposition est assuré par Leïla Couradin, commissaire associée pour la saison 2022-2023 au Polaris.


MARS 2023
• Discussion entre Julie Kieffer et Magalie Meunier
à l’Institut Français Milano

• Exposition Adrénaline à Spazio Bidet
L’exposition personnelle de Julie Kieffer à Spazio Bidet (à Milan) est la première présentation de l’artiste en Italie. Les pièces produites lors de sa résidence à la Fonderia Battaglia seront présentées. Le commissariat de cette exposition est assuré par Magalie Meunier, qui écrit un texte sur l’artiste à cette occasion.

Julie Kieffer est née en 1989 à Evian les bains. Diplômée de la Villa Arson en 2016, elle vit entre Clermont-Ferrand et Lyon et et travaille au sein des Ateliers.
En 2018, elle est résidente à la Friche Lamartine (Lyon), puis de la Factatory (Lyon). En parallèle, elle reçoit la bourse des Ateliers Médicis pour le projet Création en Cours développé au sein d’une école primaire dans le Jura.
Elle participe à de nombreuses expositions : à l’Attrape Couleurs en résonance avec la biennale de Lyon, à l’Arteppes d’Annecy et à l’Atelier Sumo à Lyon en 2019 ;  à la biennale Carbone de Saint Etienne et au Sentier des Arts d’Aquitaine en 2020 ; à Grrr Zéro de Lyon, et au basculeur en 2021. En parallèle de sa pratique artistiques, elle développe depuis 2019 le projet Super Sapin, ventes de pièces d’artistes et de designers·euses dont le but est de diffuser leurs travaux et de leur offrir une visibilité conviviale.

‌Le travail de Julie Kieffer, portant sur les questions d’appréhension de paysages, de leurs transpositions en installations, rend fondamental le territoire dans lequel il prend place. Sa pratique s’articule entre l’installation et le dessin. Liant espace réel et espace rapporté, son travail convoque le paysage, la construction et la sphère domestique. Dans ces évocations, elle fait appel à l’image du jardin comme territoire, par son échelle et son côté modelable : « Je travaille par strates, par couches, en partant du sol ou du mur comme base et en superposant des plans ou des scènes.

Plus récemment l’artiste travaille sur une série de sculptures liée aux vêtements techniques utilisés dans le motocross. Les sculptures en cire ou en résine, prenant l’empreinte du tissage et la forme d’articulation. Elle développera cette recherche dans l’entreprise en utilisant pour la première fois la technique du bronze.





Un projet soutenu par l'Institut français, la Ville de Lyon, la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes et l'Institut français Milano.

Photos ©DR